Seras tu là ?

RPG basé sur le livre de Guillaume Musso : Seras tu là ? Entre vie réelle et surnaturelle, entrez dans la vie d'Elliott Cooper entre San Francisco et la Floride, et laissez vous voyager dans le temps ... A vos risques et périls !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The way you move is a mystery [Luka]

Aller en bas 
AuteurMessage
Angie Cooper

avatar

Nombre de messages : 93
Localisation : New-York
Date d'inscription : 07/08/2007

Fiche d'identité Passé/Présent
Nombre de pilules:
10/10  (10/10)
Popularité:
100/100  (100/100)
Liens du personnages:

MessageSujet: The way you move is a mystery [Luka]   Lun 20 Aoû - 22:17

[Le titre a rien à voir j'écoute DANCE et j'avais pas d'inspi pour le titre xD]

Trois semaines. Ca faisait maintenant trois longues semaines qu'Angie était plongée dans un passé qu'elle ne connaissait pas et dans lequel elle n'avait presque pas d'attaches. Pour ne pas dire aucune, en fait. xD. C'était sûrement bête à dire mais malgré l'importance de sa tâche, sa petite routine lui manquait. New-York lui manquait, ses amis lui manquait, les cours lui manquait, son parrain lui manquait et surtout, son père lui manquait. Bien sûr, il était présent ici, plus jeune et séduisant que jamais mais ça n'avait rien à voir. Pour lui, elle était une étrangère et il se contentait d'être poli et courtois avec Angie alors qu'elle ne souhaitait que le serrer très fort dans ses bras et tout lui avouer. Mais la jolie brunette risquait de passer pour la dernière des folles et c'était vraiment pas ce qu'elle souhaitait. Il fallait qu'elle mène à bien sa mission pour sauver son père mais se sauver aussi. Ce qu'elle pensait était horrible mais il fallait qu'il se sépare d'Ilena, et qu'il la concoive avec sa mère, même si Angie ne la portait pas réellement dans son coeur. Comment vraiment aimer une femme pour qui vous ne représentez pas grand-chose, mis à part une erreur ?! Et pourtant, Angie savait ce que cela signifiait d'aimer, c'était un sentiment qu'elle n'avait aucun mal à ressentir. En effet, elle était spontanée et s'attachait rapidement aux gens, ce qui était la plupart du temps réciproque, fort heureusement. Alors qu'elle s'éveillait doucement, Angie s'étira et fut frappée de plein fouet par quelque chose: elle n'avait pas encore rencontrée Ilena. Ni dans le futur, ni maintenant. Angie pensait que c'était l'occasion rêvée. D'ailleurs, elle esperait secrètement - et elle comptait guider son père dans cette voie là - qu'il reste avec Ilena, son seul véritable amour et qu'il se contente d'une erreur d'une nuit où elle serait conçue. Peut être même qu'Ilena l'accepterait et l'éleverait comme sa propre fille ?! La jolie brunette secoua sa tête encore ensomeillée histoire de chasser cette idée saugrenue et hautement égoïste. Ce n'était pas à son petit confort qu'elle devait penser maintenant mais à celui de son père, parce que sa vie était en jeu. Bien sûr, elle n'était pas au courant que si elle ne sauvait pas son père, elle y passerait trois jours après, cela lui aurait mis un trop lourd poids sur les épaules... La brunette finit par sortir de son lit et se regarda dans la glace: le manque de sommeil dû au stress et à ses angoisses nocturnes - il y avait de quoi vu la situation - lui avait creusé de bien jolies cernes sur les yeux qu'un fond de teint ne suffirait sans doute pas à estomper entièrement. Tant pis. Angie était toujours très peu maquillée de toute manière, préférant largement laisser le naturel primer. Après avoir pris une bonne douche et s'être habillée, la belle brune soupira légèrement, ne sachant pas que faire. Elle détestait l'inaction et encore plus la solitude, elle qui avait l'habitude d'être plus qu'entourée d'une très bonne bande d'amis, tous soudés. Elle avait réussi à se faire engager à mi-temps à l'Hôpital pour se rapprocher de son père et c'était une véritable aubaine de pouvoir l'approcher sans que cela ait l'air suspiscieux. Seulement, aujourd'hui Angie ne travaillait pas et Eliott allait être surbookée, elle n'avait donc rien à faire, absolument rien à faire. Et elle n'avait pas envie d'être seule. C'était peut être bizarre mais la première chose qui lui vint à l'esprit fut de passer la journée avec Luka, elle l'avait rencontrée deux jours après son arrivée du futur et s'était tout de suite sentie proche de lui même si bien sûr, il y avait certaines choses dont elle ne pourrait jamais lui parler... La brunette se vantait toujours d'être une excellente juge de la nature humaine et elle avait tout de suite vu que Luka était quelqu'un de vraiment bon. Et puis parfois, il y a des choses qui ne s'expliquent pas. Pour l'instant, elle ne l'avait vu que quatre ou cinq fois mais elle appréciait déjà beaucoup sa présence et c'était peut être la seule personne qu'elle pouvait considérer comme une connaissance pour le moment. Voilà, comment, quelques textos plus tard, ils avaient rendez-vous à la plage. Bien sûr, cet endroit était ancré de souvenirs pour elle, elle y était venu des millions de fois avec son père. Aujourd'hui, il ne faisait pas particulièrement beau et la baignade était à zapper, en même temps que le port d'un maillot de bain. Tant pis, elle ferait avec. Assise sur une jolie serviette orangée, Angie - les cheveux rabattus sur son visage à cause du vent quasi-permanent - tentait de voir si Luka arrivait malgré le rideau de cheveux qui lui barrait le visage par intermittence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Cruz

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 17/08/2007

Fiche d'identité Passé/Présent
Nombre de pilules:
10/10  (10/10)
Popularité:
100/100  (100/100)
Liens du personnages:

MessageSujet: Re: The way you move is a mystery [Luka]   Mer 22 Aoû - 12:42

Cela faisait maintenant plus de trois semaines que Luka avait quitté sa réalité pour retourner dans le présent, et il se sentait inutile. Qu’avait-il fait jusqu'à lors pour aider sa mère ? Rien. Nada. Que dalle. Tout ce qu’il avait fait c’était glander dans les rues, entre apercevoir sa mère, et puis c’est tout. Il s’était rendu à l’Ocean World, le parc aquatique où travaillait sa mère, mais il n’avait même pas été foutu de l’aborder. Quand il l’avait vu, là, devant lui, cette magnifique jeune femme de 30 ans, débordant de vie, il était resté comme tétanisé. C’était malheureux à le dire mais il n’avait pas pu lui parler. Il faut dire aussi que la dernière fois qu’il l’avait vu, c’était dans un lit d’hôpital, juste après qu’on lui ai annoncé qu’elle finirait le restant de ses jours dans un fauteuil roulant. Avec ses traits tirés, ses cernes, son teint livide, ce vide dans ses yeux, on n’était loin de la jeune femme pétillante qu’il retrouvait maintenant. Ça avait largement de quoi lui faire un choc. Mais bon il allait falloir qu’il réussisse à dépasser ce stade, si il voulait réussir sa mission. Parce que si il avait la trouille de causer avec sa mère, alors qu’est ce qu’il foutait ici ? Luka se sentait perdu au milieu de cette jungle. Se retrouver 30 ans en arrière, n’était pas quelque chose de facile à gérer pour lui. Tout était différent. Les immeubles, les voitures, la route, les gens… Tout. Il n’avait plus aucun repère. Malgré toute la foule qui l’entourait, il se sentait seul au monde. Sans amis, ni attaches. Fort heureusement il avait fait la connaissance d’une petite brunette, tout ce qu’il y’a de plus charmante. Dès les premiers abords, elle lui avait plu tout de suite. Et puis son air adorable le faisait fondre. Autant dire qu’elle lui plaisait bien. Il avait envie d’en savoir plus sur elle. Elle l’intriguait. Oui c’était le mot. Il était justement en train de penser à elle quand il reçut un texto de sa part, elle voulait le voir. Elle avait de la chance qu’il soit encore là, car dans deux jours il devait prendre l’avion pour Orlando. Il se demandait comment sa mère et Elliot pouvaient suivre une relation à si longue distance. Mine de rien Orlando se trouvait à plus de 4000 kilomètres de SF, ce n’était pas rien. Il y’avait plus de 7h d’avion, c’était énorme. C’est qu’ils devaient vraiment s’aimer ces deux là. Enfin bref, Angie lui donna rendez-vous à la plage. Il était content qu’elle l’ai contacté, au moins comme ça il serait moins seul, même si il y’avait beaucoup de sujets dont il ne pouvait pas lui parler. Pourtant ça lui ferait du bien d’avoir quelqu’un à qui se confier, malheureusement, ce serait trop dangereux de raconter son histoire. Et puis il y’aurait de fortes chances pour qu’on le prenne pour un fou. Ce qui était compréhensible. Luka logeait à l’hôtel, il prit une douche vite fait puis se prépara. Il enfila un polo rose à rayure marron, puis un jean Diesel. Il grimpa ensuite dans sa voiture de location et fila direction la plage. Au moins un endroit qui n’avait pas changé, le même sable, la même eau… Cela faisait plaisir à voir. Il chercha des yeux Angie. Il ne mit pas longtemps à la trouver. Un si joli brin de fille passait rarement inaperçu. Quand leurs yeux se croisèrent, Luka esquissa un sourire, puis se dirigea vers elle. « Salut… » Il lui fit ensuite la bise en guise de bonjour et s’installa ensuite à côté d’elle. « Je t’avoue que j’ai été surpris de ton texto aujourd’hui, mais je suis ravi de te voir »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie Cooper

avatar

Nombre de messages : 93
Localisation : New-York
Date d'inscription : 07/08/2007

Fiche d'identité Passé/Présent
Nombre de pilules:
10/10  (10/10)
Popularité:
100/100  (100/100)
Liens du personnages:

MessageSujet: Re: The way you move is a mystery [Luka]   Dim 9 Sep - 23:56

Angie était encore et toujours en train de se torturer l'esprit, à chercher des réponses à des questions qui n'en avaient pourtant pas. Elle avait presque l'impression d'être Alice, la blondinette rationnelle, plongée dans un pays des merveilles totalement loufoque et déjanté, sans règle apparente et auquel elle ne comprenait rien. Voilà à quoi elle assimilait son présent, et à vrai dire, ce n'était pas franchement glorieux. La jolie brune était une fille adorable et spontanée mais pourtant, comme chacun de nous, elle cachait un côté plus sombre. En effet, elle était quelque peu nevrosée et perdre le contrôle, cet horrible sentiment qui nous donne l'impression de n'avoir aucune prise sur notre destin la rendait littéralemetn dingue. Angie avait su dès l'instant où elle était arrivée dans le passé que c'était une idée certes saugrenue, mais égaleemnt complètement folle. Et cinglée, elle risquait de le devenir si elle ne se bougeait pas très rapidement. Ces sentiments qui se bousculaient en elle étaient aussi imprévisibles que difficile à gérer parce qu'ils étaient très inhabituels. ANgie n'avait pas l'habitude d'être torturée... Au contraire, c'était la jeuen femme pimpante et pleine de vie que tout le monde appréciait, et c'était bien mieux comme ça. Ici, elle n'était qu'une simple inconnue, un visage parmi tant d'autres dont on ne retenait même pas le nom. Foutue ville. Foutu passé. Elle était à deux doigts de baisser les bras, et elle se détestait de flancher à la première difficulté, simplement parce qu'elle n'y était pas habituée. Seulement, à l'instant où ses yeux noisettes se posèrent sur Luka, toutes ses pensées moroses s'évaporèrent immédiatement. C'est dingue ce que ce garçon a l'air angélique avait le don de l'apaiser. Et accessoirement, de réveiller en elle l'excitation semi-honteuse d'une pré-ado boutonneuse face au capitaine de basket de son lycée super sexy. Angie n'était pas franchement fière de cette attirance, qui à coup sûr allait la rendre niaise et la ridiculiser à jamais. Cependant, Angie était très fleur bleue en ce qui concernait les relations amoureuses, et vu à quel point elle idéalisait l'amour, le vrai, elle n'avait pas fini de dévorer des yeux Luka, qui avait sûrement une copine du genre grande blonde et canon. Tant pis. De toute manière, elle n'était pas là pour ça et devait se recentrer sur sa mission. Après tout, des vies était en jeu, et ça, elle ne devait jamais l'oublier, même si la tête angélique de la seule personne avec qui elle avait tissé un semblant de lien était la distraction rêvée. La brunette se leva à son arrivée pour lui faire la bise et esquissa un sourire gêné absolument adorable à sa phrase. Oui, elle était très spontanée et avait tendance à oublier que son entourage avait peut être des obligations et que demander à voir une personne dans l'heure n'était pas très politiquement correct. Mais bon. Angie était comme ça, elle faisait ce qui lui chantait et laissait parler son coeur plutôt que sa tête. EN somme, lorsqu'elle avait envie de voir quelqu'un, elle n'attendait pas de fixer un rendez-vous la semaine d'après pour se faire....

Oh oui, désolée. J'ai tendance à oublier les convenances et le fait que tu es sûrement super occupé et que par conséquent, me voir ne fais pas parti de tes priorités. En tout cas, je suis ravie que tu sois venu. Ca peut paraître idiot, mais tu me manquais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Cruz

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 17/08/2007

Fiche d'identité Passé/Présent
Nombre de pilules:
10/10  (10/10)
Popularité:
100/100  (100/100)
Liens du personnages:

MessageSujet: Re: The way you move is a mystery [Luka]   Mar 25 Sep - 19:58

[ Vraiment dsl pour le retard…]

Luka était loin de s’imaginer les sentiments que pouvaient ressentir la petite brunette à son égard. Luka ne se trouvait pas très attirant a vrai dire, ce n’était pas un canon de beauté il le savait très bien. C’est pourquoi il était loin de s’imaginer qu’il pouvait plaire à Angie, un si jolie brin de fille. Bien que ce n’était pas la première fois qu’un canon s’intéressait à lui. Il ne s’en rendait pas compte, mais il émanait de lui un charme irrésistible, un charisme fou, qui avait le don de séduire les demoiselles. M’enfin, Luka était persuadé qu’Angie ne voyait qu’en lui un bon ami. Ça ne serait pas la première fois que ça lui arriverait. L’amour à sens unique, il a déjà connu ça. Bien que là on ne pouvait pas vraiment parler d’amour, il était bien trop tôt pour cela, après tout ils se connaissaient à peine. Mais il avait un bon feeling avec elle, et puis il la trouvait spéciale, unique. Elle sortait largement du lot, en tout cas à ses yeux. Malheureusement elle ne faisait pas parti de son monde… Luka n’était là que pour quelques semaines, et après il ne la reverrait sûrement plus, donc il n’y avait même pas de quoi à réfléchir à la question. Si seulement il avait pu la rencontrer dans son présent… Mais non il fallait qu’elle soit du passé, elle devait maintenant avoir dans les 40 ans. Enfin tout ce qui lui restait a faire et de profiter du moment présent, et du temps qu’il pouvait passer à ses côtés. Angie était tellement adorable, elle s’excusa même de lui avoir donné rendez-vous. Mais ce n’était pas la peine, et puis on pouvait pas dire qu’il était quelqu’un d’ultra occupé. Non loin de là. Bien sur elle en faisait pas vraiment parti de ses priorités, il fallait tout de même qu’il n’oublie pas qu’il avait une mission à accomplir. Il n’était pas venu ici dans le but de batifoler, non si il se trouvait ici c’était pour sauver sa mère de sa future dépression ainsi que de son accident qui lui coûtera l’usage de ses jambes.

« Non t’inquiète…Et puis en ce moment je suis quelqu’un de plutôt…libre va t’on dire. »

Luka fut agréablement surpris par ses dernières paroles. Alors comme ça il l’avait manqué ? Intéressant. Il est vrai que à elle aussi sa compagnie l’avait manquée. Et pourtant ils ne s’étaient rencontrés que depuis peu, mais c’était ainsi il y’avait des choses qui ne s’expliquaient pas. En tout cas ça faisait toujours plaisir d’entendre cela.

« Non ça me paraît pas idiot… Pour tout t’avouer toi aussi tu me manquais.. »

En même temps c’était sûrement normal, étant donné que c’était la seule personne qu’il connaissait ici, il n’avait qu’elle comme attache. Elle l’aidait à ne pas le rendre cinglé. Mine de rien se retrouver seul dans un monde inconnu n’était pas chose aisée, bien au contraire. Alors ça faisait toujours plaisir d’avoir quelqu’un a qui parler, même si c’était de choses superflues. Car évidemment lui avouer la vérité était quelque chose à exclure, bien que c’était tentant. Mais bon en même temps c’était peut être mieux ainsi, elle prendrait sûrement pour un fou sinon. Et c’était compréhensible, le seul moyen d’y croire c’était de le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The way you move is a mystery [Luka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The way you move is a mystery [Luka]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glycine Airman Base 22 Mystery
» Iris 'Mystery Book' - Paul Black 2005
» batterie pour move control
» Mon jardin de juin
» Video sur you tube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seras tu là ? :: San Francisco [et la Californie] :: La ville :: Marin Hedlands Park, Rodeo Beach-
Sauter vers: